Festival-28 août 2021

15h > AUX RONDS POINTS DES ALLUMÉS DU JAZZ (3eme edition)
TITRE DU DÉBAT : Agir de concert : la musique et ses formes naturelles.
À l’heure où les termes de “musique vivante” ou de “spectacle vivant” se trouvent banalisés, où l e concert est souvent présenté comme la forme authentique, naturelle de la musique, par opposition à la musique enregistrée , on oublie volontiers que le concert dans sa forme payante ou publique est une invention de 1725, précédant de 152 ans celle de la musique enregistrée. Cette opposition, simpliste alors qu’il existe bien des façons de confronter ou partager la musique depuis l’origine de l’humanité, est heureusement souvent remise en cause quand l’enregistrement peut permettre une musique déliée de l’interprétation sur scène. Mais qu’en est-il du concert en lui-même? Est-il la forme, le lieu naturel de la musique? L’échange d’aujourd’hui proposera plusieurs angles critiques pour aborder ces questions, en comparant les situations ethnomusicologiques, en montrant que le concert est situé dans une histoire et une géographie somme toute très ramassée dans l’histoire de la musique, en montrant que l’enregistrement a également transformé les concerts, ou en donnant la parole aux musiciens et musiciennes qui, aujourd’hui encore, jouent leur musique sous d’autres formes.

PARTICIPANTS
À l’invitation de Pierre Tenne : historien, critique musical
Bernard Lortat-Jacob‌ : musicologue et ethnologue
Jean Rochard : producteur de musique enregistrée
Michele Gurrieri : musicien (participation sous réserve)

Ce contenu a été publié dans News. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.